AVEC KLM, ça sent la frite de Paris à Amsterdam

Article paru dans L’Écho le jeudi 23 juin 2011 ///

Saint-Exupéry disait: « Avec l’avion, nous avons appris la ligne droite ». Avec KLM, nous allons apprendre que l’huile de friteuse peut aussi faire les avions.

La compagnie hollandaise, fondée en 1919, vient d’annoncer qu’elle inaugurait une nouvelle ligne Amsterdam-Paris au mois de septembre. Jusqu’ici rien de bien spécial… Si ce n’est que ces vols seront alimentés en biokérosène.

KLM précise que ce biocarburant, fabriqué à partir d’huiles de cuisson, répond aux mêmes critères que le kérosène traditionnel. Il n’y aura donc pas besoin de transformer les moteurs des avions ou les infrastructures de ravitaillement au sol. Camel Eurling, le directeur général de la compagnie aérienne, n’est pas peu fier de cette avancée bio: « KLM vient, une fois de plus, démontrer qu’elle stimule le développement du biokérosène ». Dans la course à la réduction des émissions de carbone, l’utilisation des carburants alternatifs issus de la biomasse est la voie préconisée par le World Wild Fund (WWF). La transformation de la biomasse permet, en effet, d’éviter les écueils des autres méthodes telles que le biométhanol très critiqué pour son impact sur la biodiversité et sur la production agroalimentaire.

Qui sait ? Avec plus de 5.000 friteries dans le Royaume, selon l’Union nationale des frituristes, les huiles de cuisson de notre blonde nationale vont peut-être permettre à des milliers de passagers de s’envoyer en l’air.

Grégory Jacquemin pour L’Echo

Publicités